vendredi 19 novembre 2010

« vierge malgré moi »

Je pense que d’ici 50 ans on ne finira jamais avec cette histoire de virginité. Polémique !  Films, débats, déclarations, groupes sur facebook, articles, chroniques … l’histoire ne date pas d’aujourd’hui, et ne finira pas bientôt. C’est une question d’honneur, de souffrance, de frustration, de liberté, de pouvoir, d’héritage, de culture, d’identité, de discrimination, de morale …. Bref, c’est La question. 

En écrivant sur un tel sujet, je ne vais rien ajouter en disant que la virginité est quelque chose de sacrée chez nous les tunisiens arabo-musulmans. Et nous savons tous  que les filles tunisiennes ne peuvent plus assumer leur virginité… ni les hommes d’ailleurs. 

Me concernant, je me contente de vous raconter l’histoire d’une fille qui a su garder sa virginité avant le mariage. Mais, en même temps, elle n’était jamais vierge. Son premier acte sexuel, elle l’a subit avec  son frère ainé quand elle avait à peine 5 ou 7 ans. Oui, bien sur, puisque notre société masculine tolère que l’homme découvre depuis adolescent sa sexualité. Normal ! Aucun problème ! Ça arrive souvent  chez nous …
Elle commence à grandir. A l’âge de 15 ans, elle fait son premier baiser …. Remord, culpabilité, peur ! Oui, d’accord. Mais aussi un sentiment naturel du plaisir et du désir. Entre les deux sentiments, elle passe des nuits de fantasmes, de torture, de boulimie et de solitude ... 

A 20 ans, elle tombe amoureuse. Elle cède à ce fort désir de partager le même lit avec son bien aimé. « Attention chéri ! Je suis encore vierge ! » Lui dit-elle. Il l’a regarde avec un dégout arrogant « Oh putain ! Nous avons l’air de deux lesbiennes qui se caressent » … elle se sent rejetée. Elle ne comprend plus rien, qu’est ce qu’on lui demande ? Rester vierge ou passer à l’acte ? Et si elle insiste à garder sa virginité, sera-t-elle obligée de rester seule ? Aucune réponse, car le sujet est (comme nous le savons) tabou.

A 22 ans, une copine fait un curetage. Douleur ! Pleur ! Trahison ! « Non, je ferais jamais ça ». Solitude, masturbation et larmes … des longues nuits de souffrance. La mère, la grande sœur et la tante commencent à réaliser la catastrophe : « nous avons une femme à la maison. Nous avons un potentiel scandale ! ». « Ne sors pas ! Enlève cette jupe ! Tu ne dois pas te maquiller ! » … malgré ça, la fille est belle au moins pour pas mal de garçons qui l’entourent. La maman ne tarde pas d’exercer des contrôles pour s’assurer que l’honneur de la famille est toujours intact. 

A l’âge de 24 ans, un second amour.  Un amour de liberté car désormais elle a un boulot et son propre argent. Elle se rend compte qu’elle doit prendre sa vie en main. Elle commence à se venger de la vie, de sa famille, de son frère qui sent zero culpabilité. Elle se venge de ces mecs qui veulent la prendre pour une conne, pour une putasse, pour une potentielle femme… elle se rend compte que ses vingt ans courent et qu’il ne lui reste que peu de temps pour vivre … 

A l’âge de 27 ans, elle a déjà vécu pendant les quatre dernières années plusieurs expériences. Toujours la même chose. Séduction, amour, baisers, préliminaire, nudité … pénétration ? « Non ! Y en pas question ! Je ne peux pas assumer ça … et je te laisse pas me prendre pour une conne »… séparation, solitude… et rebelote...   

A 32 ans, moins belle mais un peu plus épanouie. Elle réussie sa carrière. Elle s’investie dans une maison et paye le crédit de sa voiture. Elle élargie le champ de ses activités intellectuels. Elle soutient ses vieux parents … brefs, elle vit tranquillement en camouflant ses désirs et ses besoins.  Et dans ce tralala de routine, d’obligation, et de responsabilité, la possibilité de trouver un partenaire qui accepte sa virginité devient très minime. Et la possibilité de trouver un futur mari qui accepte sa liberté souvent mal vue, est aussi minime. 

Elle finie par accepter un mariage arrangé avec un mec fier de sa virginité et pas du tout content de sa vie, de son travail et de ses pensées. Elle commence à faire les concessions, les unes après les autres, pourvue qu’elle réussie enfin une vie de couple. Ils finissent par s’accepter. Ils se marièrent.  

La première nuit. Quelques secondes après le premier baiser, deux petites goutes de sang coulent… elle sent une petite douleur. Mais lui, il ne remarque rien. Il tire son coup et dort en posant sa tête sur sa poitrine et en mettant ses mains entre ses cuisses… sans comprendre pourquoi, elle retient  ses chaudes larmes. 

A ce moment, elle se rend compte qu’elle a tout foiré pour deux gouttelettes rouges. A ce moment, elle réalise qu’el le a gâché sa vie pour avoir un gros ronfleur  dans son lit … fier de sa virginité…

29 commentaires:

  1. Un homme n'a de valeur qu'en fonction de son compte bancaire, une femme quant à elle n'a de valeur qu'en gardant ce qui est entre ses jambes intact:p voilà, c'est tout une mentalité un blocus , qui dit femme, dis virginité, c'est comme ça, c'est une vision machiste à la base mais un héritage idéologique qui pèse lourd:))
    Bravo pour cette note, j'ai beaucoup apprécié.

    RépondreSupprimer
  2. Mes respects Henda! Je suis sous le charme!
    Disons que j'ai été défloré par ta belle plume...touché!
    Je kiffe grave: tu viens de raconter tout haut ce que tout le monde raconte tout bas!
    Salut l'Artiste, tes paradoxes, on en redemande!

    Abdel Aziz HALI

    RépondreSupprimer
  3. salam

    j'ai lit ce que ta écrit comme part haazrd et je me trouve obliger de m'intervenir.
    avant tous d'apres ce que je comprend que l'histoire de cette fille est triste et elle est vraiment. mais ce que je veux critiquer si tu accépte mon humble critique qui attaque tes prejuje mal placé et peut etre ils influ d'un point de vue qui monque beaucoup de l'experience et de connaissance à propot de se sujet de virgenité

    en deux mots cette Tragédie et causer par des personne mal formé et civilisé et aucune autre chose prond responsabilité.

    la verginité c'est une chose sacré et seulement les aberrants ponce que la femme est seulement un outil de plaisir.

    veuiller excuser mon passage salam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lé je ne t'excuse pas . klemek ma3andou la sés la ras !!!!

      Supprimer
  4. Un texte cru ,assez poussé . Bravo pour votre petite balade virtuelle à travers ce que vivent les filles au quotidien et ce que la grande majorité des gens veulent dénigrer
    Un monde si complexe est le nôtre où l’hypocrisie masculine garnie par les dogmes intégristes révolues est notre quotidien amer
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  5. je trouve cet article particulièrement touchant, tu as su exprimer le fond de chaque jeune fille je pense.
    la virginité a sans doute de l'importance pour certaines personnes, mais pour d'autres ça ne fait que leur pourrir la vie.
    j'aurais aimé être cette personne courageuse et vivre ma sexualité pleinement, mais je crains n'être qu'une image de la fille dont tu parlais dans ton article et cela me desole.
    il me reste encore beaucoup de boulot à faire pour dépasser cette mentalité qu'on m' aimposé.
    je te félicite encore pour cet article :)

    RépondreSupprimer
  6. merci!
    du courage et du courage et encore du courage pour te dépasser et dépasser tes peurs ... ce n'est seulement ça qui nous fatigue tous

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Hendoud, bonjour tout le monde,

    De passage, j’ai lu votre article. Ça m’a choqué mais pas autant que les commentaires…

    Si vous étiez la seule personne à penser pareil, à la rigueur, tant pis pour vous, mais que tous ceux qui ont commenté cet article sont tous d’accord, c’est çà ce que je trouve choquant…

    Ben, revenant à cet article, j’ai une question à vous poser ; est ce que la notion « Religion » ou « Dîne » ou encore « Islam » vous dit quelque chose ? Connaissez-vous ce qu’on appelle « Dieu » ou « Allah », « Errassoul Med salla allahou 3alayhi wassalam » ?

    Oui je sais, vous allez dire hadha wa7id mkachet w islamiste, et ben non ; je suis musulman c’est vrai, mais je ne suis même pas pratiquant (dommage)… mais je crois en Dieu et en ce qu’il dit… et ce qui m’a étonné dans votre article c’est que vous n’avez pas du tout évoqué le coté dîne, c’est comme s’il n’existait pas…

    Rabbi a bien parlé de ce sujet « azzani wa zanya… » « alhafidhatou foroujahonna… »………..
    Et vous n’avez évoqué que le coté société. Et ben estimez-vous heureux d’être nés dans ce pays. Allez voir ce qui se passe dans les autres pays. Pas très loin de chez nous, la France par exemple, pays de liberté « socio-sexuelle », regardez le nombre des mères célibataires, leurs ages et leurs souffrances, le nombre des enfants sans familles leurs histoires et leurs souffrances, le divorce, l’avortement, le génocide des bébés, les frères et sœurs qui ne se connaissent pas, les adolescents qui hâtent de connaître leurs parents et le Viole ya madame, existe aussi malgré la liberté sexuelle et ces conséquences, il y a la pédophilie, les pères qui violent leurs filles… oui je sais que ça existe chez nous mais pas autant ya madame!

    Voulez-vous faire une petite balade un peu plus loin, en Afrique par exemple… ce n’est pas moi qui va vous dire ce qui se passe labas, faites vos recherches et vous allez dire « el7amdoullah ya rabbi mé 3andnèch échay hédha ! ». Donc ce n’est pas notre société qui est coupable au contraire elle est plutôt protectrice…

    En plus, ya madame ! Si vous avez quelques petites connaissances en sociologie ou en zoologie vous allez savoir que la société impose ses lois que vous le veuillez ou pas. Par exemple les abeilles, pour vivre ensemble, ont des règles à suivre, le zèbre a aussi constaté ça et il a fait ses lois, car sans règles sans lois on ne peut pas vivre Ensemble…

    Donc même si vous voulez vivre comme les animaux et ben vous ne pouvez pas car eux aussi ont fait leurs lois !
    La question n’est pas deux gouttes de sang c’est beaucoup plus profond que ça, mais tout simplement ça demande une réflexion profonde et que ça soit analysé de tous les côtés.

    Je ne pense pas que toutes les filles violées ont raté leur vie, ou toutes les filles qui ont gardé leur virginité se sont mariées avec des ronfleurs.
    Lorsqu’on rate notre vie (ou un coté de la vie) c’est beaucoup plus simple de trouver un coupable…

    J’espère avoir une réponse
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout a fait d'accord ! bravo ! malheureusement on oublie le coté religion et on ne s’intéresse qu'aux préjugés des gens ! en plus un homme qui refuse de continuer avec une fille a cause de sa virginité va lui dire que le petit copain de ta sœur la quitte parce qu’elle refuse de coucher avec lui ! et regarder la réaction de ce dernier en ce moment ...! l'islam sert a protéger le bon sens de la vie ! après tout nous sommes des humains et nous devons apprendre a nous contrôler et ne pas céder a la tentation comme des bêtes...

      Supprimer
  8. Salut Wiss_bm, salut tout le monde.
    J'avais lu l'article de Hendoud depuis le mois de Novembre mais c'est seulement aujourd'hui que j'ai découvert le commentaire de Wiss_bm qui espérait avoir une réponse, et ben j'aimerais bien vous la donner. Tout d'abord, vous avez dit que le coté Religion ne figurait pas dans l'article. Et je crois savoir pourquoi. Nous savons tous que l'Islam a interdit toute relation sexuelle hors mariage et je trouve que ceci avait des raisons évidentes: A l'époque, y avait ni la pilule ni le test ADN de paternité, ça a été le meilleur moyen ingénieux, je ne dirai pas le contraire, pour éviter aux enfants de ne pas connaitre leur vrai père. Encore une fois, les religions étaient là pour organiser la société mais nos sociétés évoluent, et les avancés scientifiques nous permettent d'organiser nos vies autrement; ça me parait logique que les lois évoluent avec le temps. Pour moi, appliquer les dogmes apparus il y a 1400 ans, c'est flippant! J'espère qu'on évoluera sur ces sujets encore tabous et qu'on avancera. On est resté un peu figé, et pour une civilisation qui reste figée, c'est comme une eau qui stagne, on commence à sentir l'odeur d'un corps en décomposition. Alors qu'une eau en mouvement, respire un peu la vie.. J'aimerais qu'on sorte de cette ère, qu'on évolue, et qu'on avance avec notre temps sinon on risque de mourir à petit feu.
    Je comprends les blocages et tous les traumas. Beaucoup de gens ont des croyances très fortes.. Moi je réfléchis ni en tant qu'arabe ni en tant que musulmane mais en tant qu'individu. J'essaie de m'ouvrir et de voir ce qui peut contribuer à mon équilibre intérieur car certes la femme d'aujourd'hui n'est plus la femme d'hier. C'est une femme qui ne veux plus rester prisonnière dans un passé qui ne lui appartient pas. Cependant les moeurs de notre société ne l'aident pas vraiment. Mais apparemment ceux qui ont créé ces dogmes ne semblent pas avoir pensé aux femmes qui ne se marient pas! Rester vierge à l'âge de 40 ans me parait ridicule! En psychanalyse, on a découvert qu'un enfant qui n'est pas touché par sa mère, ou caressé, qui ne reçoit aucune forme de tendresse, finit par se laisser mourir. Ce besoin vital est ancré en nous. Le corps, autant qu'une âme, a son langage et ses besoins.
    Vous avez le droit de ne pas être d'accord et de dire que non l'Islam est inaliénable, inchangeable, qu'on doit s'efforcer de suivre les mêmes règles qu'il y a 1400 ans et à veiller à ce que ça ne change jamais.
    Maintenant, en ce qui concerne tous les problèmes (que vous avez cités) dont souffrent les pays "de liberté socio-sexuelle", permettez moi de vous dire que ça existe bel et bien chez nous et POUR AUTANT. Mais ils existent "en cachette". Car citons à titre d'exemple le cas d'une fille qui a été victime d'un viol, même si c'est elle la victime, elle n'a pas le courage suffisant pour poursuivre ses violeurs, parce que la société risque de la considérer aussi coupable qu'eux! (J'espère que vous avez entendu parler de la condamnation à six mois de prison et 200 coups de fouets d'une jeune Saoudienne victime d'un viol collectif en 2006!)
    Mes deux frères qui sont des médecins voient tous les jours des femmes qui sont des victimes de viols conjugaux.. Quant au problème de pédophilie, il y a seulement un mois, un infirmier a été condamné pour des attouchements sur des patients âgés entre 8 et 12 ans!
    Donc arrêtons de prétendre que notre société est "protectrice". C'est une société injuste et hypocrite qui préfère une femme qui a recours à l'hyménoplastie, afin de ne pas blesser l'orgueil de son mari la nuit des noces, à une femme qui a du passé mais qui assume ses choix.
    Merci

    RépondreSupprimer
  9. je trouve que c'est un bon article surtout dans le sens ou ça permet de comprendre les femmes qui sont souvent incompréhensibles.

    @Bnaya.tounsiya : j'ai pas eu le temps de lire tout ton commentaire mais je voulais juste te rappeler que le test ADN est sure à 99%. Autrement dit si on prend l'exemple seulement de la Tunisie qui compte à peut près 11 millions d'habitant. Il y aura 110000 (cent dix miles) habitant qui ne sauront jamais leurs parents (c'est le nombre d'habitant de la plus grande délégation en Tunisie). C'EST UN CHIFFRE ENORME. Et ce n'est que pour la Tunisie, sans compter à l'échelle mondiale. Mlle Bnaya.tounsiya je pense que vous devriez mettre en question votre logique. Je comprend, vous défendez la femme et ses droits mais ce n'est pas la meilleure solution. Chercher encore vous en trouverez.

    RépondreSupprimer
  10. tbarkallah 3lik ... allah yjirna men amthélék wkahaw !

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Bsr, j ai lu l article, les commentaires en diagonal, un avis personnel, pas une critique, le sujet soit disant "tabou" est en fait n est pas vraiment tabou, en le lisant j ai senti que c est un essai de ta part pour soit disant:"j'écris un article choquant, provocateur", c est juste un article sur une pseudo victime, car ce ne sont pas tous nos frères des violeurs de petites soeurs, ce ne sont pas toutes les filles qui fleurtent et embrassent leurs petits amis, ce ne sont pas tous les parents qui obligent leurs filles de ne pas se maquiller, sortir et mettre des mini jupes, ce ne sont pas toutes les filles en université qui couchent avec leurs petits amis, ce ne sont pas toutes ceux qui réussissent professionellement et avec leurs familles sont instables, ce ne sont pas toutes les filles qui se marient à 34 ans, ce ne sont pas tous les mariages arrangés qui sont ratés. J ai toujours apprécié tes articles, post sur FB, twittes sur twitter, mais là ce sur le fond et la forme je m attendais à autre chose plus.... comment dire "pas vide" je m attendais à un truc plus terre à terre, plus proche de la réalité tunisienne. Bon courage dans les prochains articles

    RépondreSupprimer
  13. salut j ai eu grand plaisirs a lire ce que tu a écris Henda Hendoud et j'ai adoré j espère que tu aura l’inspiration pour nous pendre un livre
    bon courage

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir, je suis tombée sur cet article et ça a tellement attiré mon attention que j'ai fait la totale des commentaires! je suis d'accord avec ce qu'a écrit mr.wiss_bm mot pour mot! je voudrais juste ajouter que suite à une réaction du mec ( Il l’a regarde avec un dégout arrogant « Oh putain ! Nous avons l’air de deux lesbiennes qui se caressent » ) c'est pas le comment du pourquoi de la virginité qu'il faut mettre en question mais plutôt l'éducation et la maturité du copain!! un vrai homme veillera à garder sa copine vierge jusqu'au soir du mariage parce que c'est ainsi qu'en a décidé Dieu Sobhanou et ça a ses raisons comme chaque mot choisi et écrit ds le coran !
    Il n'y a rien de plus beau que le charme de perdre sa virginité par l'homme de sa vie 'fél hlél' après une abstinence réfléchie et assumée !

    RépondreSupprimer
  16. D'abord a l'auteur de cet article, un enorme BRAVO. En tant qu'homme je ne peux meme pas imaginer les difficultés, l'hypocresie et le meprit que subissent les femmes tunisiennes non vierges (non mariées) dans cette societé attardé (Je suis désolé mais d'ou je vois les choses c'est la triste vérité). Vous parlez pour une grande majorité de la population feminine qui se trouve certainement dans des circonstances tres proches des votres, et vous toucherez de nombreuses vies a travers cet article, bonne continuation :). Alors je lisait les comms (j'aime bien l'esprit argumentatif de tout le monde ^^), et @bnaya.tounsiya, franchement vous avez tout dit.
    Vous savez, y a un truc que j'aime faire de temps a autre...........j'appelle ca, PENSER. Je le fais par exemple au moment ou on essayerai de tracer mon existance avec des lois suggérés par des individus qui eux memes ont vecu dans des eres ou la norme etait d'enterrer un bebe vivant, si elle avait une foufoune (parmi d'autres choses ^^). C'est un peu ce qu'on fait aux moutons voyez vous.....Le probleme colossal c'est que la majorité des tunisien(ne)s ont PEUR d'utiliser cette lobe frontal avec laquelle on est béni(d'ailleurs tres pratique et efficace dans ce genre de situation justement, il n'est jamais trop tard!) et donc de briser tout un cycle de generations bovins, et alors qu'est ce qu'on fait pour résoudre le probleme?........et bah ON S'EN FOUT (bon faut dire aussi que c'est ce qu'on fait d'habitude donc ca va ^^). On s'en fiche de l'education sexuelle DEJA, des caracteristiques de la nature humaine (psychologie, emotions etc...), et au dela de tout on ne se demande jamais pourquoi on considere la sexualite feminine comme etant le peché ultime, et celui des hommes comme l'ultime conquete. Bref, a l'exterieur la tunisie est une societé ouverte et cultivé quand en verité ON PUE LE SEXISME JUSQU'AU NOYAU!! et ON S'EN TAPE LE CUL! (notez le jeu de mots :p)

    Assez parler, je vous laisse liberer un tsunami de protestations contre ce que je viens d'ecrire ^_^ sinon pour les plus acharnés parmi vous, un petit devoir pour notamment faire travailler davantage cette lobe ^^ :

    "Il est plus facile de désintegrer un atome qu'un préjugé." ~Einstein~

    RépondreSupprimer
  17. JE SUIS PUCEAU et Je le resterais jusqu'a mon marriage et jme marierais qu'avec une vierge . voila !

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  19. salut les amis!
    j'ai lu l'article avec beaucoup d'attention Hendoud, je vous félicite de mettre à nu un réel problème de société! (qu'on le veuille ou non, c'est une réalité pour beaucoup de gens)

    pour ce qui est des commentaires:
    que dieu ait dit ou qu'il n'ait pas dit, cela n'empêche en rien le faite que la virginité esoit un VRAI problème pour les jeunes de NOTRE société actuelle!
    un minimum de connaissance en psychologie humaine permet de voir que cette abstinence n'est rien qu'une source de frustration et de déséquilibre sexuel et parfois psychoaffectif.. car si avant les jeunes se mariaient dès leurs pubertés, aujourd'hui ce n'est plus le cas! et ce n'est certainement pas naturel de rester frustré pendant des années soit disons "parce que la foutue société de merde va nous juger"! ce n'est pas la société qui est dure mais nous qui sommes soumis à ses idéaux anachroniques! (comme disait l'autre: "il n'y a pas de tyrans, il n'y a que des gens soumis") je ne pense pas que Dieu veuille faire de son peuple, un peuple de frustrés et de détraqués sexuels! si avant les mariages précoces étaient la solution, ce n'est plus le cas aujourd'hui!! et les fondement de la morale devraient s'adapter aux besoin de la société changeante! à moins qu'on adapte les sociétés aux règles morales et qu'on autorise les mariages de jeunes filles de 9ans et d'ados de 13ans..

    ça reste toujours un choix, mais le plus révoltant en Tunisie, c'est les garcons sautant tout ce qui bouge pendant leur célibat et qui exigent une "épouse vierge"! est-ce que je me trompe ou dans le corant dieu a écrit: "azzeniouna lizzéniét" ??

    je respecte "zoulouzoulou", au moins il a le mérite de ne pas être hypocrite..il a fait un choix de vie et cherche quelqu'un qui partage ses convictions!!

    quoi qu'il en soit arrêtez de justifier les mérites de la virginité! les avortements les test ADN les contraceptifs sont là pour annuler vos arguments de l'age préscientifique! par contre la frustration, le risque de conversion hystérique, les troubles psycho affectifs c'est une réalité! la nature est plus forte que les préjugé "moraux"!
    la sexualité est un besoin! tout comme manger ou dormir..accepter la nature de l'homme et l'adapter à ses percepts moraux est une première étape vers une paix intérieur!

    RépondreSupprimer
  20. entre la réussite et l échec il y a un petit fil si fin ! entre une fille vierge et une non vierge ! il y a une petite membrane ! c est un atout mais pas un tout ! a savoir beaucoup de trucs ! vous avez évoqué un sujet très important sauf que il était bien très dirigé pour être vrai ! on pourra pas juger un phénomène pour un cas aussi ordinaire ! il reste 6 milliard de gens on attend vos articles ! amicalement TOUMI MEHDI

    RépondreSupprimer
  21. un amours sans faire l'amour c'est un amour incomplet. c'est pour sa que j'évite pas mal de relations. en même temps d'ici le moment ou nous seront parent je pense bien que ce tabou disparaitra du moin chez beaucoup de famille. personellement vierge ou pas tant qu'on s'aime je m'en fou pas mal

    RépondreSupprimer
  22. Des confessions personnelles d'une fille qui représente la mentalité "modernisée" d'une large catégorie de filles tunisiennes de nos jours, qui veulent s'envoyer en l'air entre l'age de l'adolescence et leur repos des anciennes combattantes qui est le mariage avec un cocu féministe qui peut accepter une fille épuisée sur le plan sentimental, mental et physique. Rabbi y3inou s'il accepte mais il sera jamais l'homme qui aura le mérite, le respect et l'amour de cette femme malgré qu'il a accepter de lui donner ce que les autres ont refusés. C'est une question paradoxale car c'est très complexe ces sentiments de respect, de mérite et d'amour entre hommes et femmes.

    RépondreSupprimer
  23. à mon humble avis garder ou non sa virginité reste un choix personnel et si vous êtes vraiment convaincue par ce que vous dites dans votre article l’avis des autres vous importera peu alors au lieu de vous acharner sur la société assumez plutôt vos choix et respectez ceux des autres.
    J’aimerais aussi revenir sur le contenu de votre article , dans ce que vous avez écrit ( qui ne traite point la totalité de la question) vous réduisez le femme à une obsédée dont la préoccupation existentielle et de combler ses envies sexuelles or LA FEMME vaut beaucoup plus que ça .
    Et enfin pour finir « il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté qans courage » Périclès
    Alors si vous êtes vraiment libre comme vous prétendez l’être ayez au moins le courage de vivre votre vie comme cela vous chante sans chercher des excuses qui ne font que justifier votre (pardonnez moi pour le terme) lâcheté .

    RépondreSupprimer
  24. J'avoue, il y a beaucoup de vrai a tout ce que tu dis Henda. Je ne remettrais pas en question les raisons pour lesquels tu écris un tel article puisque d’après ton introduction tu sais déjà que les choses ne sont pas prêtes d’être changée. Tu te révoltes, tu t'exprimes, ça m'a l'air tout a fait légitime. Mais j'ai l'impression que tu mets toutes les filles, toutes les femmes de la société tunisienne arabo musulmane dans le même lot que "l'histoire" de cette jeune femme. J’espère que tu te rends juste compte qu'il est possible de faire partie de cette société moderne, d’être sois-disant ouvert d'esprit, et de ne pas se reconnaître dans ton article. Une histoire surement vrai, mais surement pas une histoire unanime. C'est ce qui me désole un peu a propos de cet article... Si tu voulais vraiment mettre en avant ce "problème" de la société, alors discute un peu de ceux pour qui la virginité avant le mariage n'a jamais été un problème. Le problème c'est de ne pas laisser le choix, tout simplement.

    RépondreSupprimer
  25. Est-ce qu'il y a encore des dinosores? putain, on est foutu, pardon, qu'est-ce qu'on fait? on se sauve ou quoi? Salut! Je me barre

    RépondreSupprimer